Synonymes de tyrannique

L’adjectif tyrannique compte 61 synonymes différents. Il est par exemple possible de remplacer le mot tyrannique par le mot absolutiste au sein d’une phrase.

Definitions du mot tyrannique

  • Qui tient de la tyrannie, qui est injuste, violent.
    La justice sans la force est impuissante ; la force sans la justice est tyrannique, PASC., Pens. VI, 8, édit. HAVET.
    Ah ! mon fils, que je hais ces rigueurs tyranniques !, VOLT., Alz. I, 1.
    Élisabeth fit une action de tyrannie.... en faisant assassiner par un bourreau la reine Marie Stuart ; mais, dans le reste de son gouvernement, elle ne fut pas tyrannique, ID., Dict. phil. Tyran.
  • Qui tyrannise.
    Ne vous imposez point de loi si tyrannique, CORN., Cid, III, 3.
    Ces discours sont faux et tyranniques : Je suis beau, donc on doit me craindre ; je suis fort, donc on doit m'aimer, PASC., Pens. VI, 10, édit. HAVET.
    Laissons les beaux esprits dans leurs disputes de mots, dans leur commerce de louanges qu'ils se vendent les uns aux autres à pareil prix, et dans leurs cabales tyranniques qui veulent usurper l'empire de la réputation et des lettres, BOSSUET, Sermons, Sur l'honneur, 1.
    Elles se piquent de briller dans les conversations, de réduire tout à leur sens, et d'exercer un empire tyrannique sur les opinions, FLÉCH., Mme de Montaus.
  • Fig. Qui exerce un pouvoir sur l'esprit des hommes, en parlant de choses.
    Quel tyrannique effroi...., CORN., Toison, I, 3.
    Un orateur, voyant sa patrie en danger, Courut à la tribune ; et, d'un art tyrannique, Voulant forcer les coeurs dans une république, Il parla fortement sur le commun salut, LA FONT., Fabl. VIII, 4.

Histoire du mot tyrannique

XIVe s.
Et tele chose est plus manifeste en ceste policie tyrannique, pour ce que elle est très malvese, ORESME, Éth. 246.
XVIe s.
Quand le peuple gemit soubs le faix tyrannique, D'AUB., Tragiques, édit. LALANNE, p. 81.