Synonymes de exposer

Le verbe exposer compte 105 synonymes différents. Il est par exemple possible de remplacer le mot exposer par le mot affronter au sein d’une phrase.

Definitions du mot exposer

  • Mettre en vue, présenter aux regards. Exposer un mort sur un lit de parade. À cette cérémonie on exposa de belles tapisseries.
    Il donna de même de l'or pour faire des tables qui servaient à exposer les pains, SACI, Bible, Paralip. I, XXVIII, 16.
    Par extension.
    Sitôt que ce jeune astre aux regards de la reine Exposa sa clarté si belle et si sereine, ROTR., Herc. mour. II, 1.
    Exposer en spectacle, faire voir à tout le monde.
    Fig. Être exposé à la vue du public, être exposé aux regards, aux yeux de tous, etc. Être dans une situation qui attire l'attention publique.
    On dit dans un sens analogue : Cette place, cette dignité expose à la vue de toute la terre, aux yeux de tout le monde, etc.
    Dans un rang qui l'expose aux yeux de tout le monde, RAC., Brit. II, 3.
    Exposer le saint sacrement, le présenter à l'adoration des fidèles.
  • Il se dit des artistes, des agriculteurs, des industriels qui mettent leurs oeuvres, leurs produits sous les yeux du public. Exposer des machines.
    Plusieurs artistes du premier ordre, blessés par les critiques qui ont été faites des ouvrages qu'ils avaient exposés au salon du Louvre, en ont été découragés au point de renoncer pour jamais à cette exposition, SAINT-FOIX, Ess. Paris, Oeuv. t. III, p 197, dans POUGENS.
    Combien de tableaux seraient demeurés des années entières dans l'ombre de l'atelier s'ils n'avaient point été exposés !, DIDEROT, Salon de 1767, Oeuv. t. XIV, p. 8, dans POUGENS.
    Absolument. Cet artiste n'a pas exposé cette année.
    Fig.
    Exposons les tableaux de la vertu, et il se trouvera des copistes, DIDEROT, Claude et Nér. II, 32.
  • Exposer en vente, se dit tant des choses que l'on expose à la vue du public pour être vendues, que de celles dont la vente n'est connue que par des affiches publiques. Exposer des meubles, une bibliothèque. Vous jurez que les livres seront par vous reçus, gardés, exposés et vendus fidèlement ; vous jurez que vous ne les supprimerez ni ne les cacherez, mais que vous les exposerez en lieu et temps opportun, Serment des libraires en 1302, dans Hist. litt. de la Fr. t. XXIV, p. 290.
  • Exposer un criminel, lui faire subir la peine du carcan. Autrefois on exposait sur la roue le corps des voleurs de grands chemins.
  • Exposer un enfant, dans le sens ancien, abandonner un enfant dans un lieu désert pour s'en défaire, pour qu'il y périsse.
    Mais Phorbas, ce vieillard qui m'exposa jadis...., CORN., Oedipe, III, 5.
    Elle prit un panier de jonc, et, l'ayant enduit de bitume et de poix, elle mit dedans le petit enfant, l'exposa parmi les roseaux sur le bord du fleuve, SACI, Bible, Exode, II, 3.
    S'ils [les Spartiates] trouvaient l'enfant mal fait, délicat et faible, et s'ils jugeaient qu'il n'aurait ni force ni santé, ils le condamnaient à périr, et le faisaient exposer, ROLLIN, Hist. anc. Oeuv. t. II, p. 523, dans POUGENS.
    On ne trouve aucune loi romaine qui permette d'exposer les enfants, MONTESQ., Esp. XXIII, 22.
    Dans le sens moderne, l'abandonner dans un établissement destiné à recueillir les enfants.
  • Ancien terme de monnaie. Exposer de la monnaie, la faire circuler, la distribuer. On pendait ceux qui exposaient de la fausse monnaie. Le roi a défendu d'exposer des espèces étrangères.
  • Placer, tourner vers. Bien exposer un bâtiment, un espalier, l'exposer au levant, au midi.
  • Soumettre à l'action de. Exposer des hardes à l'air. Exposer du linge au soleil pour le faire sécher.
  • Exposer aux bêtes un condamné, le leur livrer pour qu'elles le déchirent.
    Sous Trajan, saint Ignace, évêque d'Antioche, fut exposé aux bêtes farouches, BOSSUET, Hist. I, 10.
    Dans un sens analogue, mais qui a vieilli, livrer à, faire tomber aux mains de.
    Ton destin te trahit, et ta beauté fatale Sous l'appât d'un hymen t'expose à ta rivale, CORN., Méd. III, 1.
  • Exposer au péril, au danger, faire courir le péril, le danger.
    On a dit aussi exposer en péril, en danger.
    Heureux couple d'amants que le destin assemble, Qu'il expose en péril, qu'il en retire ensemble, CORN., Clit. II, 6.
    Je lui dis ingénument en quels dangers ma jeunesse avait été exposée, FÉN., Tél. IV.
    Absolument. Exposer quelqu'un, lui faire courir un péril.
    Te demander du sang, c'est exposer le tien, CORN., Cinna, I, 1.
    Au lieu de vous faire attendre que l'orage fût passé, il veut vous exposer, SÉV., 25.
    Exposer à, faire courir le risque de.
    N'exposons, lui dit-il, que cette seule tête à la réception que l'Égypte m'apprête, CORN., Pomp. II, 2.
    Exposez-moi, de grâce, à moins d'ignominie, Et ne me rangez pas à l'indigne destin De me voir le rival de monsieur Trissotin, MOL., F. sav. IV, 2.
    M'en irai-je moi seul, rebut de la fortune.... Exposer votre nom au mépris de sa cour ?, RAC., Mithr. III, 1.
    Exposer quelque chose, courir risque de le perdre.
    Joram, leur roi légitime, pour qui ils venaient d'exposer leur vie dans une bataille sanglante, BOSSUET, Polit. VII, VI, 2.
    Un petit tyran expose sa souveraineté pour défendre sa vie, MONTESQ., Esp. x, 12.
    Faire courir risque, avec un nom de chose pour sujet. Cela vous expose à bien des calomnies.
    Quoi ! madame, c'est vous, c'est l'amour qui m'expose ?, RAC., Mithr. IV, 2.
    Voyez à quoi nous exposent la hauteur et la violence, GENLIS, Veillées du château t. I, p. 32.
    Absolument. Cette place expose à bien des jalousies.
    Au passif. Être exposé à, courir le risque de. Être exposé à périr, à perdre sa fortune.
    En un autre sens, être exposé, être en butte. Être exposé à la raillerie, à la calomnie.
    Être exposé aux coups, au feu de l'ennemi. Être exposé à l'ardeur du soleil, à la pluie, etc.
  • Faire connaître.
    Ce qu'on ne doit point voir, qu'un récit nous l'expose, BOILEAU, Art p. III.
    Mais je t'expose ici mon âme toute nue, RAC., Brit. II, 2.
    Où chacun doit venir exposer au Seigneur ses misères, MASS., Car. Temples.
    Le premier satrape, chargé du soin de la ville, exposait les plus belles actions qui s'étaient passées sous son gouvernement, VOLT., Zadig, 5.
    Faire un exposé. Il exposa la situation.
    Terme de pratique. Exposer vrai, exposer faux, faire un exposé vrai, faux.
    Expliquer. Exposer une doctrine, une théorie.
    Les pères de Constantinople firent profession de n'exposer que la foi ancienne, dans laquelle tous les fidèles avaient été baptisés, BOSSUET, Var. 1er avert. § 30.
    Diogène a de la profondeur dans l'esprit, de la fermeté dans l'âme, de la gaieté dans le caractère ; il expose ses principes avec tant de force, qu'on a vu des étrangers l'écouter, et sur-le-champ abandonner tout pour le suivre, BARTHÉL., Anach. ch. 7.
    Absolument. Ce professeur expose bien.
  • Terme de littérature. Faire l'exposition d'une oeuvre dramatique.
    Eschyle, inventeur de la tragédie, est peut-être de tous les poëtes grecs celui qui expose ses sujets de la manière la plus simple et la plus frappante, MARMONTEL, Élém. litt. Oeuvres, t. VII, p. 343, dans POUGENS.
    Sophocle avant pris la manière d'Eschyle dans l'art d'exposer en action ; les deux Oedipe, l'Électre, l'Antigone en sont des exemples, ID., ib. p. 345.
  • S'exposer, v. réfl. Être mis en vue. Les produits de l'industrie et des arts s'exposent à des intervalles réglés.
  • Courir un péril. S'exposer à la mort, s'exposer à être tué.
    Cependant des humains presque les quatre parts S'exposent hardiment au plus grand des hasards, LA FONT., Fabl. VII, 2.
    Je m'expose à me perdre et cherche à vous servir, VOLT., Marianne, III, 5.
    Absolument. S'exposer, se mettre en danger, courir des risques.
    Qui souffre un attentat, s'expose et l'autorise, ROTROU, Bélis. I, 2.
    À s'exposer les uns trouvent mille délices ; Moi, j'en trouve à me conserver, MOL., Amph. II, 1.
    Juste ciel ! où va-t-il s'exposer ?, RAC., Bajaz. III, 4.
    Contre un peuple en fureur vous exposerez-vous ?, ID., Iphig. v, 3.
    Et qui voudrait jamais s'exposer pour son roi ?, ID., Esth. II, 3.
    Se mettre en butte. S'exposer au feu des ennemis, à l'ardeur du soleil.
    Il faut hâter mon départ ; je ne veux plus m'exposer aux regards de Théodora, LESAGE, Diab. boit. ch. XII.
    Se mettre dans le cas de faire ou de subir quelque chose de fâcheux. S'exposer à un refus. Il vaut mieux s'exposer à l'ingratitude que de laisser sans secours un malheureux. S'exposer à tuer un homme.
  • Être expliqué. Cette théorie s'expose assez facilement.

Histoire du mot exposer

XIVe s.
Alors vint en volenté à Romulus et Remus que il feroient une cité en celi lieu où il avoient esté exposez, BERCHEURE, f° 9. Pour que la noble fortune des plus riches fust exposée à l'envie des poures, ID., f° 22, recto.
XVe s.
Ô nobles et vaillans chevaliers, ne vous oubliez pas en ceste matiere, exposez vous en bataille volentiers et de cuer, GERSON, dans Hist. litt. de la Fr. t. XXIV, p. 377.
XVIe s.
C'est bonne oeuvre et charitable que d'exposer sa vie pour deffendre le bien commun, , Rosier histor. I, 2. L'art d'exposer les signifiances des songes, AMYOT, Arist. 66. S'exposant au danger de la mer en si longue navigation, ID., Lucull. 4. Les ambassadeurs luy exposerent leur charge en peu de paroles, ID., Crass. 35.